Dans la main du diable.

GARAT Anne-Marie

√Ä la veille de la premi√®re guerre mondiale, des officines tr√®s suspectes se livrent √† des recherches secr√®tes sur des armes biologiques terrifiantes. Une jeune fille na√Įve, Gabrielle, se lance √† la recherche de son fianc√© myst√©rieusement disparu. Chimiste, avait-il un lien avec ces savants criminels ? Elle croit d√©couvrir la v√©rit√© sur la mort du jeune homme en approchant le m√©decin compagnon de son dernier voyage : elle se fait engager comme gouvernante de sa fille. Une famille de grands bourgeois, une superbe maison de campagne, mais aussi les rues de Paris ou un palace √† Venise forment le cadre d‚Äôune histoire d‚Äôamour dramatique, fertile en rebondissements inattendus.

 

Sur les traces des feuilletonistes du XIXe si√®cle, Anne-Marie Garat, prix Femina pour Aden (NB octobre 1999), se lance avec succ√®s dans le m√©lodrame. On suit √† perdre haleine le fil d‚ÄôAriane qu‚Äôelle tire avec habilet√© dans le labyrinthe o√Ļ elle engage une foule de personnages admirablement croqu√©s, repr√©sentatifs de la soci√©t√© de l‚Äô√©poque. Il serait dommage que l‚Äô√©paisseur de cet excellent roman, mod√®le du genre, dissuade les amateurs de suspense et de romanesque.