Dahlia

TSUJI Hitonari

Quelque part en Occident, aujourd’hui. Un jeune √©tranger s√©duisant d√©barque dans une ville o√Ļ le racisme √† l’encontre des immigr√©s a fait son nid. Il s√®me un profond d√©sordre au sein d‚Äôune famille dont il bouleverse et ensorcelle chacun des membres,m√®re, fille et fils, p√®re, grand-p√®re.

 

Plusieurs des romans d‚ÄôHitonari Tsuji, √©galement cin√©aste et chanteur de rock japonais, ont √©t√© traduits en France (Le Bouddha blanc, prix Femina √©tranger 1999 ; Pianissimo pianissimo, NB ao√Ľt-septembre 2008). Dahlia s‚Äôinscrit dans la veine fantastique h√©riti√®re du romantisme allemand ou anglais, √† laquelle il donne une couleur moderne, proche des films ¬ę gore ¬Ľ. Une impression de r√™ve √©veill√© enveloppe cet univers o√Ļ la fronti√®re entre le monde des vivants et celui des morts est abolie. On passe peu √† peu de l‚Äô√©tranget√© au malaise, au fil de l‚Äôemprise sexuelle grandissante du personnage diabolique sur ses victimes, dans des sc√®nes parfois crues. Au total un roman original qui renouvelle les arch√©types du genre, transpos√©s dans les fantasmes et les angoisses de notre temps.