Contes de Galicie.

STASIUK Andrzej

Voici le portrait sombre et √©mouvant d’un petit village perdu de Galicie, dans les montagnes des Beskides, tout au sud de la Pologne, apr√®s la chute du communisme. Les habitants sont, d√©j√† √† quarante ans, √† l’image des vieux tracteurs rouill√©s, du bar au mobilier cass√©, de l’emplacement de l’√©glise orthodoxe d√©mont√©e pour un mus√©e, de la for√™t saign√©e par l’abattage des arbres. Dans cette mis√®re, la chaleur est caniculaire en √©t√© et le froid glacial en hiver, les habitants vivent accompagn√©s de l’odeur permanente de l’alcool, du retour des fant√īmes et de la violence du pass√©. Ils sont d√©sempar√©s, voire nostalgiques du pr√©c√©dent r√©gime, mais ils racontent.

 

Si Dukla (NB ao√Ľt-septembre 2003) √©tait le livre de lumi√®re d’Andrzej Stasiuk, en voici l’ombre, ses personnages sont attachants, d√©crits avec tendresse et l’on se prend √† souhaiter pour eux quelques lueurs d’espoir en ces temps de mutation. On peut lire s√©par√©ment l’histoire de chacun, mais l’√Ęme du village se d√©gage progressivement d’une lecture continue, m√™me si elle est complexe. L’√©criture est toujours tr√®s belle, les m√©taphores saisissantes dans le rapprochement entre les hommes et la nature.