Cloudstreet.

WINTON Tim

Les Pickles, père irréaliste et joueur invétéré, mère alcoolique et nymphomane, trois enfants livrés à eux-mêmes, héritent d’une grande maison, abandonnée depuis vingt ans, dans une petite ville près de la mer. Désargentés, ils en louent la moitié aux Lamb, anciens fermiers ayant perdu leurs terres. Chez les Lamb, ordonnés, religieux, tout le monde travaille sous la férule de la mère. Rapidement ils montent un commerce qui prospère. Un problème : un de leurs six enfants est handicapé mental. La cohabitation ne va pas sans difficultés ; durant vingt ans, Pickles et Lamb s’ignorent, parfois s’entraident, drames et scènes joyeuses alternant. Les jeunes tentent, chacun à leur façon, de s’extraire de cet univers fermé, partent, reviennent.

 

L’auteur invite à une plongée dans la vie quotidienne de petites gens dans un faubourg d’une ville australienne. La juxtaposition de deux univers familiaux différents est intéressante, mais l’on ne croit pas toujours à la psychologie des personnages, et on peut regretter l’étirement d’épisodes assez répétitifs. Le ton trivial, vif et coloré, convient à ce récit picaresque mêlant tragédie et comédie.