Chemins d’exil : Berlin – Los Angeles

JUERS Evelyn

À la fois essai historique sur l’Allemagne de la première moitié du XXe siècle et biographie romancée de son intelligentsia, Chemin d’exil est une analyse méticuleuse de l’influence de deux écrivains majeurs, Heinrich et Thomas Mann, sur leurs illustres contemporains, juifs pour la plupart. Les suites de la défaite de 1918, la montée du nazisme ont entraîné de violentes réactions de rejet chez les hommes de lettre et les artistes. Le résultat en fut l’exil vers un inconnu pas toujours accueillant, des démarches désespérées pour sauver ceux qui étaient restés et de nombreux suicides face à un avenir menaçant.

 

Le récit, surprenant par sa minutie inventive entremêlée de réalisme pointilleux, s’efforce de rendre compte des tourments des proscrits et du climat de l’époque. L’écriture chaotique saute sans transitions d’un événement ou d’un personnage à l’autre, avec des détails minuscules – santé, nourriture, comptes – sortis de l’imagination de l’auteur australienne, ce qui le rend ardu. L’ouvrage demeure néanmoins une approche originale, souvent séduisante, d’une époque de l’histoire qui peut utilement compléter les études des spécialistes.