C’est pas ma faute !

ENGLEBERT Dr √Čric, DUBOIS Claude K.

Quelle joie de d√ģner entre papa et maman ! Mais ce soir, la petite fille s’interroge, se fait m√™me toute petite. Ses parents ne sourient pas, ils s’√©nervent, le ton monte et maman, √† la demande du p√®re, l’emm√®ne brusquement dans sa chambre. Au fond de son lit, la petite fille s’inqui√®te et elle entend la col√®re de ses parents et m√™me des bruits de vase cass√© ! Serait-ce √† cause d’elle ?

Le ton est juste. Il fait ressentir au plus profond les chagrins de la vie. Les textes sont courts, appuy√©s par des dessins sensibles proches du v√©cu de l’enfant, de son imagination. Ces ¬ę petits bobos ¬Ľ sont de grandes et profondes douleurs pour les petits, et engendrent angoisse et mal √™tre. Pour grandir, il faut essayer d’aplanir les obstacles et cette nouvelle s√©rie s’attache √† d√©dramatiser ce qui souvent fait tr√®s mal.

Autre titre : C’est pas juste ! Emilie ne se trouve pas jolie √† cause de ses grandes oreilles. Un v√©ritable ami l’aide √† accepter sa diff√©rence.