Celui qui part (Les vieux fourneaux ; 3)

LUPANO Wilfrid, CAUUET Paul

Pierrot, d√©guis√© en abeille, se retrouve dans un panier √† salade. Aid√© par Fanfan, reine de leur ruche, il manifestait contre les pesticides meurtriers. Au pays, dans le sud, le changement climatique provoque un tel d√©luge que les casseroles de Sophie ne suffisent plus √† contenir les flots. Les moutons de Berthe chez qui Sophie se fournit en oeufs risquent de se noyer. Mais personne n’a envie d’aider Berthe. Le village entier la surnomme la folle depuis 1955 ! Et pourquoi, d‚Äôailleurs ? Tout √† coup Mimile fait un malaise, est emmen√© √† l‚Äôhosto‚Ķ.¬†Toujours aussi vivants, ces vieux fourneaux ! Ces trois dr√īles de bonshommes, bien sympathiques, sont loin de mener une vie tranquille : toujours en r√©bellion, en coups de gueules, mais aussi √† boire un petit coup avec les amis et les amis des amis. Sous une apparence grand-guignolesque transparaissent un grand bon sens, une humanit√© sans limite et le choix d‚Äôune vie ardente. Le r√©cit est vigoureusement et joliment tiss√©, les caract√®res bien tremp√©s sont croqu√©s avec pr√©cision, tendresse et po√©sie. Un grand bravo aux auteurs ! (A.D. et Y.H.)