Buveurs de vie

ANDREVON Jean-Pierre

& & &

 

Dans la banlieue morose o√Ļ vivent Fabien, Kafi, Farid et les autres, les distractions sont rares : les r√©p√©titions de la pi√®ce de Khaled apr√®s le coll√®ge, le surf sur le web pour Fabien, g√Ęt√© par une m√®re divorc√©e, mais qui pr√©f√©rerait les r√©unions dans une cabane de chantier avec le reste de la bande. Jusqu’au jour o√Ļ Nordine dispara√ģt, et o√Ļ l’on ne retrouve de Merzouk qu’une momie dess√©ch√©e…

Le fantastique est relay√© par la science-fiction : les hommes en noir, suceurs de vie, pilotent une voiture d’o√Ļ s’√©chappe une √©trange lumi√®re bleue. L’angoisse distill√©e au fil des pages est renforc√©e par l’ambiance d’une banlieue d√©favoris√©e : usine abandonn√©e, cit√©s lugubres malgr√© leurs noms de fleurs, ennui et d√©soeuvrement d’ados peu concern√©s par les √©tudes, m√©fiance √† l’√©gard des policiers. Le tableau est sombre mais pas manich√©en, temp√©r√© par l’amiti√©, les premiers √©mois pour la jolie Chafia, l’amour attentif de la m√®re de Fabien, l’√©coute d’un vieil il√ītier qui sait inspirer confiance et respect aux jeunes. Un monde humain pour une histoire √† faire dresser les cheveux sur la t√™te.