Bret Easton Ellis et les autres chiens

WOLFF Lina

Araceli, jeune Ă©tudiante Ă  la forte personnalitĂ©, vit seule avec sa mĂšre dans un quartier pauvre de Barcelone. Toutes deux s’intĂ©ressent beaucoup Ă  leur voisine du dessous, une certaine Alba Cambo qui Ă©crit des nouvelles dans un quotidien. Elle est atteinte d’un cancer gravissime et semble avoir une grosse influence sur son entourage.   Ce deuxiĂšme ouvrage de Lina Wolff (Les amants polyglottes, NB janvier-fĂ©vrier 2018), est assez dĂ©cousu et dĂ©concertant. Il est difficile d’en discerner le vĂ©ritable propos. Tout tourne autour du personnage de la fameuse Alba. Ses frĂ©quentations, ses amis, ses amants, les intrigues qu’elle bĂątit autour d’eux, les piĂšges dans lesquels elle les entraĂźne donnent lieu Ă  des Ă©pisodes tantĂŽt loufoques, tantĂŽt tragiques, voire glauques, Ă  l’image de ses nouvelles dont deux, et non des moins noires, sont intĂ©grĂ©es au roman. Ajoutons Ă  cela la rĂ©fĂ©rence Ă  la gent canine comparĂ©e aux humains qui complĂšte le tableau. L’écriture est Ă©lĂ©gante, Ă©maillĂ©e parfois de saillies amusantes bien que profondĂ©ment pessimistes. Mais cela ne suffit cependant pas Ă  convaincre. On reste sur une impression mitigĂ©e.  (M.-F.C. et M.-N.P.)