Bouquet final (Les Croques ; 3)

MAZ√Č L√©a

C√©line et Colin sont en danger. Ils ont d√©couvert l’identit√© des trafiquants et l’un d’eux n’est autre que Martin, l’employ√© des pompes fun√®bres, qui les attaque. Ils sont sauv√©s par l’arriv√©e de leurs parents qui, en revanche, ne veulent pas croire un mot de leurs accusations. Inquiets et d√©sesp√©r√©s, les jumeaux s’enfuient devant leurs parents d√©sempar√©s : qu’ont-ils manqu√© dans leur √©ducation ? R√©fugi√©s dans la for√™t, les adolescents r√©fl√©chissent.

Comme le titre l’indique, c’est la fin de la trilogie, et c’est bien un magnifique bouquet final que nous offre L√©a Maz√© avec des sc√®nes d’action √©poustouflantes, donnant l’impression par moment de regarder un film d’animation ! Son graphisme fin et expressif compl√©t√© d’une palette de couleurs nuanc√©es bien choisies avait fait ses preuves en mati√®re de cr√©ation d’ambiance. Il montre dans cet album final un sens ind√©niable de la dramaturgie sc√©nique. Les inqui√©tudes des parents d√©pass√©s par les √©v√©nements ajoutent une touche d’humanit√© et ce sont de vraies retrouvailles, quoi que dans un cadre fun√©raire, qui closent l’album. (M.D.)