Bambi Frankenstein.

GAILLIOT Jean-Hubert

Le narrateur, momie couverte de bandelettes √† la suite d‚Äôun accident, est invit√© par les avocats de Michael Jackson √† monter dans son Jet priv√© pour faire le tour de la terre en vingt-quatre heures √† ses c√īt√©s. L‚Äôobjectif est de provoquer, par un jeu de la v√©rit√©, un choc √©motionnel chez le chanteur pour restaurer son image aupr√®s du public apr√®s l‚Äôannonce de ses penchants p√©dophiles. ¬†Ce r√©cit extravagant, qui se veut un plaidoyer admiratif et fraternel, est d‚Äôun go√Ľt douteux. Il confirmera les n√©ophytes dans leur d√©sint√©r√™t pour cette personnalit√© √† la limite de la folie. Quant aux aficionados, ils choisiront difficilement : Michael Jackson, un martyr ou un proph√®te, un √™tre candide ou un homme obsc√®ne, Bambi ou Frankenstein ? Dans le m√™me style rapide que La vie magn√©tique (NB ao√Ľt-septembre 1997), l‚Äôauteur veut peut-√™tre signaler que cet √™tre exceptionnel incarnerait les signes pr√©monitoires de la mutation psychique d‚Äôune √©poque‚Ķ