Arthur et la Corde d’or (La famille Vieillepierre)

TODD-STANTON Joe

En Islande, il y a longtemps, vivait Arthur, un garçon curieux qui adorait explorer la forĂȘt et en rapporter toutes sortes d’objets, certains magiques, en rĂ©compense d’une aide fournie Ă  ses habitants. Un jour, un loup gĂ©ant, le terrible Fenrir, attaque son village et renverse le feu qui le chauffe pendant le glacial hiver. La seule solution est d’aller trouver Thor en haut de sa montagne. Comme tous les villageois sont blessĂ©s Ă  part Arthur, il se sent obligĂ© d’y aller. Thor accepte de rallumer le feu Ă  condition que le garçon l’aide Ă  attraper Fenrir, en mettant en bocal le son des pattes d’un chat et les racines d’une montagne.   L’histoire fantastique se rapproche d’un conte dans sa structure, avec ses Ă©preuves initiatiques, ses dieux nordiques, mais s’en tient Ă©loignĂ©e en refusant toute solennitĂ© dans la narration. Il y a un fond d’humour dans le texte et dans les images, et Arthur, avec ses lunettes, son sage manteau rouge et son Ă©charpe, n’a en rien un look d’aventurier. Le rythme est enlevĂ©, les pĂ©ripĂ©ties incroyables et acrobatiques s’enchaĂźnent, mises en scĂšne dans une prĂ©sentation mi-album d’images mi-BD qui autorise de grandes scĂšnes riches en dĂ©tails, dans des dominantes vertes et rouges trĂšs agrĂ©ables. (M.D.)