Arlington Park

CUSK Rachel

En Angleterre, dans un quartier r√©sidentiel cossu mais imaginaire, cinq femmes, encombr√©es d‚Äôenfants, d√©filent tour √† tour. Malgr√© leur aisance financi√®re, leur quotidien d‚Äô√©pouse et de m√®re ne les comble pas vraiment. Diff√©rentes, elles √©prouvent amertume, solitude, ressentiment ou incommunicabilit√©, m√™me si l‚Äôune est plus tonique et si deux travaillent partiellement. Par une journ√©e de pluie intense, une tranche de leur vie se d√©roule, entre les pi√®ges de la consommation et ceux du mariage. Lors d‚Äô√©changes anim√©s entre femmes, une haute id√©e de la maternit√© et certaines r√©flexions manifestent une profondeur inattendue. ¬†L‚Äôauteure cerne finement les √©tats d‚Äô√Ęme et les travers des h√©ro√Įnes, avec humour et empathie. La qualit√© de l‚Äôanalyse et le style richement √©vocateur (six pages sur la pluie !) font oublier la banalit√© du sujet : des m√©nag√®res d√©sesp√©r√©es en qu√™te de libert√© et d‚Äô√©panouissement. Cette histoire √©gratigne les hommes et d√©peint ironiquement une soci√©t√© contemporaine. Un auteur √† suivre.