Appel du pied.

WATAYA Risa

LycĂ©enne solitaire, Hasegawa transpire le mal de vivre et critique tout et tous. Autre « rebut » de la classe, Ninagawa fantasme sur un mannequin vedette, traquant compulsivement toute information Ă  son sujet
 Au fil d’ennuyeux intercours, l’Ă©tĂ© approchant, il tente d’intĂ©resser Hasegawa Ă  cette quĂȘte frĂ©nĂ©tique
 en vain. Sous couvert de partager leur Ă©trangetĂ©, les deux adolescents cheminent en parallĂšle et ensemble, dĂ©couvrant leurs sentiments contradictoires et parfois absurdes. Hasegawa se montre Ă  la fois nombriliste et Ă©garĂ©e, « les sourcils contractĂ©s comme un bouddha irritĂ© » : Ă  l’image mĂȘme du monde adulte ? Principale hĂ©roĂŻne, elle dĂ©cortique, avec acuitĂ©, les comportements de ses camarades et sa soif croissante de reconnaissance.

Dans ce roman initiatique – le deuxiĂšme de cette jeune auteure japonaise pour lequel elle a reçu le prix Akutagawa en 2003 – les expressions sont tourmentĂ©es et cruellement imagĂ©es ; duretĂ© des rapports et discriminations multiformes prĂ©dominent, avec un humour – noir ? – permanent.