Allers sans retours

OPPEL Jean-Hugues

& &

 

Dans une petite ville, un hangar Ă  locomotives, vestiges de la SNCF ; un wagon de 1Ăšre classe de l’Orient-Express abandonnĂ©, habitĂ© par un homme qui se cache. Dominique Lazzari vient lui rendre visite pour le tuer… Chapitre aprĂšs chapitre, on suit Dominique qui poursuit ses reprĂ©sailles glaciales et impitoyables, tuant tous les auteurs d’un braquage ratĂ© – dĂ©crit par quelques retours en arriĂšre – et l’enquĂȘte policiĂšre menĂ©e en parallĂšle.

Dominique veut venger Claude, en prison Ă  vie en l’absence de ses complices. L’auteur dĂ©crit avec minutie les visites dans le milieu carcĂ©ral oĂč celui qui visite est aussi angoissĂ© que celui qui reste, et dĂ©nonce une certaine idĂ©e, dĂ©voyĂ©e, de la justice. La narration est efficace, mĂ©nageant ses effets, avec une pointe d’humour acide. L’ensemble est soignĂ© et l’Ă©criture se lit sans vraie passion ; la trouvaille des prĂ©noms des hĂ©ros est la seule surprise de ce polar.