1983.

PEACE David

Ce roman clĂŽt une tĂ©tralogie. En 1983, une fillette du Yorkshire disparaĂźt Ă  la sortie de son Ă©cole. Maurice Jobson, superintendant de la police locale, mĂšne confusĂ©ment l’enquĂȘte. Il se rappelle constamment les cas similaires survenus dans la rĂ©gion en 1974, 1977 et 1980 (rapportĂ©s dans les trois tomes prĂ©cĂ©dents). Flics « ripoux », suspects, complices supposĂ©s, tĂ©moins, tout ce joli monde se complaĂźt dans la fange, l’alcool, la violence, la sexualitĂ© bestiale. Le malheureux lecteur est ballottĂ©, sans mĂ©nagement, d’une Ă©poque Ă  une autre, dans des lieux sordides et nausĂ©abonds. BourrĂ© d’allusions Ă  des Ă©missions de variĂ©tĂ©s de la BBC et Ă  la politique britannique, ce polar cafouilleux est dĂ©pourvu de tout suspense. Le style parlĂ© est verbeux, vulgaire, voire ordurier. L’auteur rĂ©pĂšte inlassablement les mĂȘmes scĂšnes, les mĂȘmes descriptions. Bref, ce pavĂ© Ă©coeurant est ennuyeux.