Voix sans issue.

CURIOL Céline

Une jeune femme vit √† Paris et travaille comme annonciatrice des horaires de trains √† la gare du Nord. Elle est amoureuse d’un homme qui en aime une autre, plus belle, plus sens√©e, ¬ę¬†un ange¬†¬Ľ. Malgr√© cela, elle ne pense qu’√† lui, elle n’a pas d’amis, on la trouve bizarre, taciturne. Elle c√ītoie des marginaux qui la poussent √† des situations tragi-comiques : le travesti rencontr√© dans un bar, le maghr√©bin qui l’invite dans un appartement o√Ļ elle reste enferm√©e, le diplomate qui l’emm√®ne chez lui car elle s’√©tait fait passer pour une prostitu√©e. Sans se corrompre ni faire de concessions, elle vit une existence dangereuse entre r√©alit√©, r√™ve et imagination.¬†Jeune journaliste, C√©line Curiol d√©crit dans ce premier roman les relations amoureuses d’une femme solitaire, bless√©e et fragilis√©e par une ¬ę¬†√©preuve initiatique¬†¬Ľ qui la traumatise depuis l’enfance. Bien que le r√©cit soit un peu long et r√©p√©titif, le lecteur s’attache au personnage et se laisse prendre par l’√©criture et les √©v√©nements inattendus qui jalonnent son existence.