Virginia

FAVIER Emmanuelle

Adeline Virginia Alexandrine Stephen (future Virginia Woolf) est n√©e √† Londres en 1882. √Ä neuf ans elle √©crit son journal Hyde Park Gate News sous le nom de miss Jan. √Ä treize ans la mort de sa m√®re puis √† quinze celle de sa demi-soeur provoquent sa premi√®re d√©pression nerveuse. Elle se r√©fugie dans la lecture, fait de longues promenades avec son p√®re dont elle est tr√®s proche. La mort de celui-cien 1904 sera pour Virginia le d√©but de sa carri√®re r√©elle d’√©crivain.¬†¬†C‚Äôest le second roman d‚ÄôEmmanuelle Favier (Le courage qu‚Äôil faut aux rivi√®res, NB octobre 2017). Cette biographie romanc√©e d√©crit l‚Äôambiance tr√®s litt√©raire dans laquelle vit son personnage dans l‚ÄôAngleterre victorienne. Par son p√®re √©crivain et √©diteur, elle d√©couvre la litt√©rature anglaise dans l‚Äôimportante biblioth√®que familiale. Sa m√®re elle, apparent√©e √† une famille de peintres, pose comme mod√®le. L’auteure montre √©galement le c√īt√© ambigu de la jeune fille, ses amiti√©s f√©minines tr√®s fortes qui laissent pr√©sager sa bisexualit√©. Une belle √©criture, un style po√©tique, un r√©cit tr√®s vivant. De nombreuses r√©f√©rences √† des personnalit√©s ou des √©v√©nements ancrent le roman dans son √©poque. Mais de multiples d√©tails et digressions alourdissent la lecture.¬†(B.D. et C.M.)