Vies d’Emily Pearl

LADJALI Cécile

Dans l’Angleterre victorienne, Emily, fille de fermiers, est engag√©e pour s’occuper du fils du propri√©taire. Elle d√©couvre la vie aristocratique, la soumission d’une servante jusque dans les bras du Duc, et se confie √† sa soeur par l’interm√©diaire d’un journal intime. Elle laisse volontairement tra√ģner son cahier car il contient de fausses accusations destin√©es √† discr√©diter son entourage et influer sur le cours des choses, tout en r√™vant de rejoindre sa soeur aux √Čtats-Unis. ¬†Cette soeur omnipr√©sente n’appara√ģt jamais et les quelques occasions de rencontre sont autant de rendez-vous manqu√©s, si bien que l’on en vient √† douter de sa r√©alit√©. Ce cahier ne serait-il qu’un long mensonge romanesque ? Les pr√©noms des deux soeurs, Emily et Virginia, n’√©voquent-ils pas autant de r√©f√©rences litt√©raires ? Dans une atmosph√®re lugubre et aqueuse o√Ļ l‚Äôeau forme une √©l√©gante toile de fond, l’auteure de Louis et la jeune fille (NB octobre 2006) propose un exercice de style ma√ģtris√© ainsi qu’une r√©flexion sur l’√©criture.