Vamos, vamos ! (Le Petit Monde ; 1.)

MORVAN Jean-David, TERADA Toru

Dans une famille ais√©e – m√®re effac√©e, p√®re affair√© – les enfants, gard√©s par un robot-nounou, r√™vent, gr√Ęce √† une vid√©o interdite que l’a√ģn√©e, Kumiko, s’est procur√©e, du ¬ę petit monde ¬Ľ, repaire de mis√®re et de violence. Un jour o√Ļ les parents sont absents, Piedra, en chair et os, se r√©fugie dans la maison, poursuivi par un tueur √† la proth√®se de bras meurtri√®re. La f√©e qu’abrite son sac pourra-t-elle le prot√©ger ? Et d’ailleurs qui est-elle cette f√©e, invisible pour les enfants ?

Dans un Japon prosp√®re √† l’urbanisme harmonieux et aux coll√©giennes √† l’uniforme impeccable, ce Peter Pan/Piedra √©volue entre ville haute et favela aux taudis entass√©s en ab√ģme. Les uns s’√©vadent gr√Ęce aux programmes aseptis√©s de leur machine √† r√™ves, les autres fuient la mis√®re et les escadrons de la mort dans l’illusion de la drogue. Le temps du r√™ve confront√© √† une r√©alit√© gla√ßante par un auteur fran√ßais et un mangaka au graphisme pr√©cis : d√©coupages dynamiques, couleurs sourdes parfois froides, collent au r√©cit, tendre et violent, d’une enfance vol√©e.¬†