Un type bien

KOONTZ Dean

Un consommateur d’apparence banale, maçon de son état, dégustant sereinement une bière dans un bar californien est abordé par un inconnu. Celui-ci lui remet une enveloppe contenant des dollars et la photo d’une jeune femme qu’un bref message présente comme « à éliminer ». Un troisième individu quitte la taverne dans une voiture équipée d’un gyrophare. S’ensuit une poursuite entre l’assassin présumé et le détenteur de la photo qui a retrouvé la femme qu’il veut sauver. Commencée sans éclats, la course entraîne un changement complet de la personnalité des héros et plonge dans un climat de haine, tortures, chantages, meurtres pouvant concerner les plus hautes sphères politiques, policières, militaires. Écrivain prolixe, Dean Koontz conserve le thème général de ses oeuvres précédentes (Le choix vous appartient, NB mai 2009 ; Le mari, NB mai 2011) : un événement exceptionnel provoque un duel sans merci entre le fauteur du Mal et le défenseur du Bien. Le combat qui oppose les protagonistes révèle le champion bienfaisant comme un parangon de courage et d’inventivité pour contrer les desseins sauvages de son adversaire. Une touche d’humour agrémente la narration, sans doute trop bavarde mais de lecture prenante.