Un homme dans sa cuisine.

BARNES Julian

Comment cet homme « vierge de toute connaissance culinaire », Anglais de surcroĂźt, a-t-il appris Ă  faire autre chose qu’une infĂąme tambouille ? Comment est-il devenu un expert Ăšs-fourneaux ? GrĂące aux livres de cuisine. Ceux-ci l’ont d’abord beaucoup frustrĂ©, bien trop approximatifs dans les quantitĂ©s, pensez donc, selon que les doigts sont petits ou gros, la pincĂ©e varie dramatiquement etc. Effets de la mondialisation ? Lire un Anglais sur l’art culinaire, exposĂ© d’une façon presque charnelle, donne un coup Ă  notre chauvinisme.Loin de faire la part belle Ă  la panse de brebis et autres spĂ©cialitĂ©s d’outre Manche – il n’y a quasiment pas de recettes – ce petit livre de cet auteur trĂšs « touche Ă  tout » et tant de fois analysĂ© dans les Notes Bibliographiques est un dĂ©lice d’humour anglo-saxon, de finesse et de lĂ©gĂšretĂ©. Quelques illustrations en couleur.