Un dernier regard

MOORE Susanna

&

 

En 1836, Eleanor et Harriet s’embarquent pour Calcutta, accompagnant leur frère nommé Gouverneur général de l’Inde. Elles partent avec leurs malles, leurs livres et… leurs préjugés. Elles découvrent un pays à la chaleur accablante, des palais délabrés, une multitude d’hommes à moitié nus couchés à même le sol et de femmes aux saris colorés, toujours dignes et souriantes malgré leur vie précaire, le manque de compréhension entre les communautés. Elles suivront leur frère dans un long périple fluvial ou à dos d’éléphant, de Calcutta à Lahore en passant par Bénarès et Delhi.

 

Eleanor relate, dans son journal intime, leur vie quotidienne, sa relation ambiguë avec son frère, les rapports avec les serviteurs, les rencontres avec des personnages hauts en couleur : les maharadjahs, les militaires anglais. Elle évoque brièvement le choléra qui sévit à Delhi et les difficultés des troupes anglaises en Afghanistan. Ce roman fait revivre une Inde sans surprise, l’Inde du XIXe siècle vue, sans beaucoup de curiosité, par une Anglaise préoccupée uniquement de ses propres problèmes.