Un crime dans le quartier

BERNE Suzanne

Vingt ans après, Marsha, la narratrice, se remémore l’assassinat d’un garçonnet habitant comme elle un quartier résidentiel de Washington. Elle avait alors dix ans et ce drame survint au moment où son père venait de quitter le domicile conjugal avec Ada, sa belle-soeur, perturbant le milieu ambiant de Marsha. Leur nouveau voisin, célibataire maniaque, avait eu un comportement qui lui parut bizarre. Prisonnière de sa fantasmagorie, elle en informa la police qui vint quérir ledit monsieur pour l’interroger alors qu’une idylle s’ébauchait avec la mère de Marsha…  Écrit en 1997 par une universitaire de Harvard, le récit est habilement mené, campant méticuleusement les travers de chacun : sa mère toujours débordée, les soeurs de celle-ci dispensatrices de conseils superflus, les voisins aux aguets, dans une psychose de peur et de soupçons engendrée par le crime. Ce roman remarquable, d’une véracité criante, possède en outre un charme incontestable. Son suspense est, en vérité, secondaire.