Un ange distrait.

RICHARD Jean-Pierre

Ayant hérité d’une maison familiale d’un petit bourg girondin, après quinze ans de vie parisienne, Laurent et Isabelle décident de s’y installer avec leurs deux enfants, Jérémie, treize ans, Chloé, onze ans. Dans le grenier, ces derniers découvrent de vieilles malles de vêtements et d’albums photos. Laurent les surprend, en costumes d’époque, en train de commenter des images de l’entre-deux guerres comme s’ils avaient vécu à cette période… Le père doit se rendre à l’évidence : son fils connaît “tout” de la vie de son arrière grand-père Alexandre puisque, dit-il, il est lui-même cet Alexandre, comme Chloé est la réincarnation de la tante Marthe ! Tout en assumant leurs existences de jeunes du XXe siècle, ils conservent la mémoire de vies antérieures.

 

À partir de cette hypothèse peu cartésienne et moins flamboyante que les aventures de politique fiction de son précédent roman, Le président du marigot (NB juillet 2004), Jean-Pierre Richard écrit d’une plume alerte, avec humour et imagination, une histoire sympathique et distrayante, prétexte à une critique douce-amère des temps actuels.