Trois jours

MARKARIS Petros

Connu pour ses romans policiers dont le h√©ros principal est le commissaire Charitos, Petros Makaris (L‚Äôempoisonneuse d‚ÄôIstanbul, NB D√©cembre 2010 ) publie huit nouvelles tr√®s in√©gales tant par leur longueur que leur contenu. Il √©voque avec beaucoup de lucidit√© son pays, les rapports entre les Turcs, les Grecs et les Arm√©niens. Les intrigues polici√®res rondement men√©es et sans beaucoup de suspense sont pr√©texte √† traiter les sujets de soci√©t√© mais aussi l‚Äô√©v√©nement historique du pogrom d‚ÄôIstanbul contre les grecs en septembre 1955. Il aborde la radicalisation contre les immigr√©s, le d√©ploiement de l‚ÄôIslam fort en Europe, le d√©clin de la culture en Gr√®ce et de son influence dans le monde, le milieu du cin√©ma qu‚Äôil connait parfaitement. Son sens de l‚Äôhumour et du d√©tail, son empathie pour les personnages sont pr√©sents aussi bien en Allemagne, en Gr√®ce ou en Turquie, o√Ļ se situent les r√©cits, malheureusement de peu d‚Äôint√©r√™t.¬† (P.B. et M.-P.R.)