Tous citoyens tous politiques !

LABOUCARIE Sandra, BERGIER Vincent

À écouter le concert médiatique, il n’y a rien à attendre aujourd’hui des hommes politiques, rien à escompter d’institutions déconnectées des aspirations légitimes des citoyens, malgré les initiatives, pourtant nombreuses, de la société civile elle-même. Sans culture politique autre que celle du dénigrement, du sarcasme ou du « tout se vaut », les adolescents imprégnés de tels discours pourront-ils faire autre chose qu’adopter la posture déprimante de l’indifférence ?  C’est à cette préoccupation majeure que répond ce documentaire. Il tient compte, sans les nommer, des paroles assassines qui courent les rues sur tel ou tel et, partant du schéma de pensée sous-jacent, il ouvre la voie de la vraie réflexion. Il remplace par exemple le cliché du politicien-malhonnête-incompétent par une question ouverte : Peut-on faire confiance aux politiques ? La réponse évite l’anecdotique scandaleux pour expliquer, chiffres à l’appui, ce déficit majeur du lien entre élu et électeur et présenter les moyens mis en oeuvre pour restaurer la confiance. La deuxième rubrique montre à quel point la politique, celle qu’on balaie d’un revers de main, imprègne la vie quotidienne. S’adressant à des jeunes, l’auteur recense, dans l’organigramme d’une journée, tout ce qui relève de décisions politiques : l’école, la piscine, la conduite d’une voiture etc. C’est on ne peut plus clair. Les pères fondateurs, Aristote et ses successeurs, n’apparaissent qu’en dernier. Car il n’est pas question ici de parcours historique mais de manuel pratique ! Dix thèmes sont ainsi développés en chapitres intitulés Débats alternant avec des  Portraits qui ancrent le propos dans le réel : des hommes et des femmes, marqueurs d’une culture politique nécessaire au futur citoyen. Des définitions aussi, pour pallier la carence d’aujourd’hui qui consiste à parler par sigles sans jamais rappeler leur sens : 49-3, FMI …  Et des cartes pertinentes, rigoureusement légendées  comme celle illustrant la liberté de la presse dans le monde.  L’ouvrage est attrayant par la qualité de l’édition, beau papier souple et maquette aérée qui donne envie de s’y plonger ou du moins d’y « piocher »  car le repérage est aisé. De quoi aider les collégiens à appréhender la notion d’engagement comme une incitation à devenir citoyen, à savoir dire « non » mais aussi dire « oui ». Un conseil de Gandhi résume la dynamique de ce livre : « Sois le changement que tu veux voir dans le monde ».  (C.B. et A.D.)