Toulouse-lautrec

BLEYS Olivier, DUMONT Yomgui

1895 – Montmartre. Nous voil√† plong√©s dans l’univers de Toulouse-Lautrec, en compagnie de son ins√©parable copain Oscar Wilde, au moment du proc√®s √† Londres de ce dernier. Bal du Moulin Rouge, french cancan, la Goulue, tout est au rendez-vous. D√®s le d√©but de l’ouvrage, le peintre, intrigu√© par l’apparition d’une belle Anglaise, lui propose de la prendre comme mod√®le. Elle accepte avec plaisir. √Ä peine a-t-il termin√© qu’une coupure de courant survient et – au retour de la lumi√®re – on constate la disparition du joli mod√®le.

Le reste de l’ouvrage est consacr√© √† la recherche de la princesse de Galles enlev√©e au Moulin Rouge, recherche men√©e √† la fois par la police, et par Toulouse-Lautrec et ses amis qui, tout en √©tant soup√ßonn√©s par la police esp√®rent la sauver du sort qui l’attend, le harem d’un prince oriental. Plusieurs planches sont consacr√©es √† la description du processus cr√©atif de Toulouse-Lautrec, √† travers ses esquisses : h√©las, c’est quand m√™me moins inspirant que ses v√©ritables oeuvres. On peut aussi regretter des personnages aux traits tr√®s anguleux, et un sc√©nario un peu brouillon. (H.T. et A.D.)