Torrentius

THIBERT Colin

Colin Thibert, sc√©nariste pour la t√©l√©vision, fascin√© par le destin d‚Äôun peintre talentueux et √©picurien du XVIIe si√®cle dont il ne subsiste qu‚Äôun tableau √† Amsterdam, invente une biographie passionnante √† partir de maigres indices. Johannes van der Beeck signe sous son nom de fines gravures pornographiques et sous le pseudonyme de Torrentius des natures mortes d√©pouill√©es. √Ä Haarlem, ville aust√®re des Pays-Bas, il m√®ne une vie somptueuse et dissolue. L‚Äô√©missaire du roi d‚ÄôAngleterre, f√©ru d‚Äôart, lui commande un tableau. Mais un bailli retors le tra√ģne en justice pour ses frasques et blasph√®mes. Le peintre choisit la torture plut√īt que de renoncer √† ses convictions libertaires. Il ne s‚Äôen remettra pas, m√™me si ses amis le font √©vader vers l‚ÄôAngleterre. Il ne travaille plus, mais continue √† mener grand train et retourne mis√©rable aux Pays-Bas o√Ļ l‚Äôattendent ses bourreaux. La description de l‚Äôintransigeance obtuse et cruelle des repr√©sentants de l‚Äô√Čglise et le portrait d‚Äôun homme flamboyant et autodestructeur sont d‚Äôun r√©alisme exceptionnel. (L.G. et A.Be.)