Table rase.

GENDARME Jean-Baptiste

Ce roman se compose de trois parties bien diffĂ©rentes reliĂ©es par un fil tĂ©nu. Dans la premiĂšre, l’auteur s’adresse Ă  Cyprien, douze ans, qui apprend la mort de sa mĂšre dans un accident ; ses parents Ă©taient divorcĂ©s, il retrouve son pĂšre pour l’enterrement. Dans la seconde, le frĂšre aĂźnĂ©, Adrien, quelques annĂ©es plus tard, est en asile psychiatrique, il y rencontre Colombe ; ils sortent tous deux de l’hĂŽpital. Enfin, Cyprien, adulte, qui a eu une liaison avec Églantine, doit retrouver son pĂšre et son frĂšre pour une messe Ă  la mĂ©moire de sa mĂšre.  Le lecteur, surpris par l’emploi de la deuxiĂšme personne du pluriel, puis par la troisiĂšme du singulier, est pris par cette distanciation voulue. Une façon de faire Table rase d’une enfance douloureuse. Des passages assez drĂŽles, quelques scĂšnes Ă©rotiques, un ton gĂ©nĂ©ral ironique. aprĂšs un premier roman touchant, Chambre sous oxygĂšne (NB avril 2005).