Succion

SIGURÐARDÓTTIR Yrsa

Un « cylindre temporel » enterré est retrouvé dix ans après le viol et le meurtre d’une adolescente. À l’intérieur, une lettre rédigée par des enfants d’une classe de CM2 menaçant de mort plusieurs personnes désignées par leurs initiales. Le policier Hulgar et la psychologue Freyja se retrouvent au coeur de l’enquête lorsque la prédiction semble se réaliser. Meurtres, enlèvements, membres coupés, cercueil déterré et déplacé, vitriol et tortures à mort suggèrent une vengeance longuement préparée…  L‘intrigue alterne lenteur et précipitation frénétique. Cette suite des aventures du policier, héros de la série (ADN, NB mars 2018), lasse un peu par son rythme inégal et le mélange fait avec les problèmes de coeur et les changements d’humeur de l’inspecteur. Les nouveaux personnages qui apparaissent au cours de l’enquête n’arrivent pas à soutenir l’intérêt. L’auteure s’est spécialisée dans la description de tortures psychologiques infligées à de très jeunes enfants, un tabou qu’elle a voulu briser. Mais quantité n’est pas qualité. Cette histoire n’est pas à la hauteur de ses meilleurs romans. Ce récit, avec ses longueurs, ses nombreux méandres et une clé finale déconcertante, s’essouffle et le lecteur aussi… (M.Bi. et F.L.)