Stockholm Noir : l’argent facile

LAPIDUS Jens

Stockholm ville propre et lisse ? Que nenni ! Les gangs se font la guerre, les trafics en tous genres fleurissent, la prostitution, la concussion, la coca√Įne tiennent le haut du pav√©. La mafia serbe nargue la police, ne souhaite pas partager son territoire avec les Turcs et les Latinos. Disparition, chasse √† l’homme, r√®glements de comptes, blanchiment d’argent, r√©seaux d’influence… l’auteur, avocat p√©naliste, distille sa connaissance des milieux mafieux avec savoir-faire. Le style est cru, √† l’image des activit√©s et des sph√®res d√©crites. Les personnages restent √©tonnamment cr√©dibles dans leur qu√™te de reconnaissance sociale et de lucre. La cavale, la prison, les caf√©s branch√©s, les bo√ģtes de nuit, les soir√©es priv√©es et glauques ne laissent planer aucun doute sur la pseudo r√©ussite du mod√®le social su√©dois. L√† comme ailleurs, le crime organis√© s’est install√© √† la faveur des migrations ouvri√®res. Dans ce premier tome d’une trilogie annonc√©e, point d’action haletante, mais un thriller d’atmosph√®re o√Ļ les personnages manoeuvrent, innovent, s’adaptent au quotidien en fonction de leurs √©motions, de leur histoire personnelle. Long √† d√©marrer, un roman qui s’inscrit dans la dur√©e,.

 C.L.