Stefan Zweig : le voyageur et ses mondes

NI√ČMETZ Serge

√Ä la veille du soixante-dixi√®me anniversaire de la mort de Stefan Zweig en 1942, Serge Ni√©metz r√©√©dite une monumentale biographie, initialement parue en 1996. Mais davantage qu’une biographie cet ouvrage est une peinture exhaustive des lieux (Autriche, France, Br√©sil…) et des √©poques (les deux guerres mondiales, la mont√©e du fascisme, Hitler au pouvoir…) travers√©s par le romancier. L’accent est mis sur un Stefan Zweig ¬ę citoyen du monde ¬Ľ, fervent ap√ītre de l‚Äôunit√© europ√©enne avant l‚Äôheure. Par de tr√®s abondantes citations : correspondance, po√®mes, articles de journaux, pi√®ces de th√©√Ętre, romans, essais, autobiographie, l’auteur d√©voile toutes les facettes de l’homme, intime et cosmopolite, cr√©ateur et critique, toujours men√© par une soif incommensurable de connaissances. Ce volume ressemble √† une th√®se universitaire touffue, pr√©cise et tr√©s compl√®te mais on n’y retrouve peut-√™tre pas ce qui fait le charme de ce romancier fin psychologue, Stephan Zweig.