Smile

DOYLE Roddy

Victor Forbe, cinquante-quatre ans, s√©par√© de sa compagne Rachel et de son fils, d√©m√©nage dans son ancien quartier de Dublin, fait du pub ¬ę¬†Donnelly’s¬†¬Ľ son quartier g√©n√©ral et en devient un pilier. Un soir, un certain Fitzpatrick l’aborde en lui disant avoir √©t√© √©lev√© dans la m√™me √©cole que lui chez les Fr√®res Chr√©tiens ; des souvenirs reviennent √† la surface comme son √©troite relation avec sa m√®re tant aim√©e et l’abus sexuel par le p√®re sup√©rieur dont il a √©t√© victime. Il lui fait √©galement raconter son intense relation avec Rachel Carrey, c√©l√©brit√© de la TV.¬†¬†¬†Roddy Doyle (Plus fort que le p√īle nord, NB mai 2016) √©crit un r√©cit agr√©able √† lire mais qui ne m√®ne nulle part. √Ä la fin, on revient au d√©but car on a le sentiment d’avoir perdu quelque chose en route. C’est un roman psychologique qui touche aux souvenirs, au d√©sir d’amiti√©, √† l’isolement et qui pourrait √™tre plus approfondi. L’obsession du h√©ros d’√©crire un livre sur les faiblesses de l’Irlande devient frustrante car elle n’aboutit jamais. Les personnages sont attachants mais il √©mane du livre une grande tristesse qui provient des d√©g√Ęts que peuvent causer des abus sexuels sur de jeunes adolescents. (M.-F.C. et J.M.)