Sicaire

FLORENSA Juan Manuel

‚ÄúSicaire‚ÄĚ, vieux mot peu usit√© signifiant¬† tueur √† gages, s‚Äôapplique parfaitement √† Zorro et Chichi, deux adolescents ins√©parables de quinze ans. L‚Äôun b√Ętard, l‚Äôautre enfant de personne, ils n‚Äôont connu que la jungle de la rue. La vie dans un bidonville de Lima est un enfer : sans eau, sans argent, dans un maelstrom de terreur, de violence et de drogue. Enr√īl√©s dans le gang des Tch√©kos et pour conserver l‚Äôestime du chef, un fou sanguinaire, ils deviennent eux-m√™mes des tueurs sans √©tat d‚Äô√Ęme et gagnent leur vie en √ītant celle des autres, r√©compens√©s le dimanche par une ligne de coke. Lorsque Chichi rencontre la douceur du regard de Hilda, ce sera le premier soleil de sa vie et une nouvelle prise de conscience. Mais comment se d√©barrasser de ce pass√© de violence et de mort ?

 

N√© en France de parents r√©fugi√©s r√©publicains espagnols, l‚Äôauteur vit dans les Landes o√Ļ il a fond√© le Th√©√Ętre du Feu et √©crit de nombreuses pi√®ces de th√©√Ętre. Il publie un roman d√©vastateur particuli√®rement cruel et cru, au parler ordurier, pour dire un monde en d√©composition o√Ļ deux adolescents √©gar√©s ne peuvent que se perdre.