Saison des ruines

SCHMID Bertrand

En Suisse, J√©r√©mie est apprenti √©leveur et fait sa premi√®re saison sur l’alpage avec Michel, vieux paysan bougon avide de tranquillit√©, dont il conquiert difficilement l‚Äôestime. En Angleterre, Annie est une gamine rebelle qui aime provoquer les gar√ßons √† la sortie de son coll√®ge d’une banlieue d√©sh√©rit√©e. Elle est pr√™te √† tout pour ne pas finir comme sa m√®re, inactive, sans ressources et alcoolique.¬†¬†Dans ce premier roman, Bertrand Schmid, enseignant √† Lausanne, entrelace deux histoires sans jamais les faire co√Įncider : situations sans liens entre elles, contextes g√©ographiques et sociaux √©loign√©s. Seuls le d√©coupage chronologique (mois par mois de mai √† d√©cembre), la pr√©destination au malheur des acteurs de chacun des r√©cits et la progression dramatique vers la ruine de leurs espoirs cr√©ent un semblant d’unit√© dans ce diptyque singulier. Les personnages ont r√™v√© leur avenir, mais √† la crois√©e des chemins ils se heurtent au monde r√©el, √† ses hasards, √† sa violence. L’impression de malaise √©trange et de frustration, est renforc√©e paradoxalement par un talent manifeste pour cr√©er des atmosph√®res sombres et d√©sesp√©r√©es quel qu’en soit le d√©cor : bucolique, pur et sain d’un c√īt√©, ou urbain, sordide et destructeur de l’autre. (T.R. et B.V.)