Liaison romaine

AMETTE Jacques-Pierre

Lors d’un premier séjour à Rome en 2004, Paul et Constance semblent heureux. Beaucoup plus âgé que sa compagne, Paul en est très amoureux et Constance se laisse aimer. En 2005, au moment de la mort de Jean-Paul II, Paul est envoyé à Rome par son journal pour écrire un papier « d’ambiance » ; or il ne connaît rien à la religion catholique. Constance le rejoint pour lui annoncer la rupture qu’il redoutait. Désormais seul, face à ses obsessions érotiques, Paul écrit un article grandiloquent, ridicule, qui sera catégoriquement refusé. Quel joli talent d’écriture dans ce bref roman où le héros, en plein désarroi, décrit son naufrage sentimental et professionnel. Dans le magnifique décor de la Rome antique ou dans la ville moderne, dans les innombrables églises, les jardins, les trattorias, près des bassins, il croit voir se profiler la silhouette de la femme qui l’obsède. Un récit très riche en détails où Jacques-Pierre Amette (Journal météorologique, NB juin 2009) fait preuve, une fois encore, de beaucoup de sensibilité et de délicatesse.