Quand on a 17 ans

BALAERT Ella

 

 &  

Une classe de premi√®re, au lyc√©e, une bande de ¬ę copains ¬Ľ qui, pour certains, fr√©quentent les m√™mes √©tablissements scolaires depuis des ann√©es et pourtant se connaissent peu. Il y a Jennifer qui, d√®s la rentr√©e, stresse sous des allures d√©gag√©es pour cacher sa pauvret√©. En octobre les √©lections de d√©l√©gu√© de classe. Le r√©veillon du 31 d√©cembre avec le jeu des s√©ductions¬†: Guillaume veut s√©duire Camille qui flashe sur Alex, qui danse avec In√®s‚Ķ Farid, le sans papiers pour lequel certains vont se mobiliser ; Romane qui s‚Äôhabille gothique et se cherche sur son blog sous le pseudonyme d‚ÄôAngie, dont le suicide semble √™tre la seule issue ; Erwan et ses probl√®mes d’alcool.

Dix mois, dix chapitres. Dans chacun, un personnage central est vu de l’autre c√īt√© du miroir, d√©couvrant ses faiblesses, ses craintes et l’importance de les cacher derri√®re une attitude, un look.

Ce roman fait la part de l’image d’un individu et de la r√©alit√© qui se cache derri√®re le masque de l’assurance. Cette addition de souffrances, d’addictions, de mis√®re sociale, correspond aux probl√®mes de la soci√©t√©, elle laisse n√©anmoins la sensation de feuilleter un catalogue du mal-√™tre adolescent.