Quand les poules auront des dents

BOUCHARD André

« C’est l’histoire d’une poule qui travaille durement à l’usine. Chaque matin Colette se réveille tôt, prend son petit-déjeuner, se brosse les dents… »  STOP, dit Antoine à son papa, les poules n’ont pas de dents ! Et voilà l’histoire interrompue. Après discussion, le papa reprend le cours des aventures de Colette. La poule est harcelée et finit par être licenciée car elle ne pond pas suffisamment. Elle pointe au chômage.  Colette connaît des hauts et des bas commentés par le petit Antoine quand il ne les trouve pas plausibles. On s’amuse beaucoup du procédé narratif mis en place. C’est l’histoire de Colette, la poule, mais c’est aussi l’histoire d’un papa qui tente d’inventer un récit pour son fils. Il voudrait bien ajouter de la fantaisie à son personnage : la poule a des dents, lit, vole… mais il est sans cesse repris par l’enfant qui ne veut que du vrai. Finalement la poule intervient directement. L’album se clôt sur un happy-end désopilant démontrant qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même ! L’humour délicieux d’André Bouchard se déguste en images, dans un décor qui mélange savamment les époques, et en mots pour petits et grands. (F.E.)