Prince of cats

WIMBERLY Ronald

Brooklyn, dans les annĂ©es 1980. Une intrigue amoureuse implique Juliette Capulet et RomĂ©o Montague, dans une atmosphĂšre de violence intense, la rivalitĂ© entre les deux familles Ă©tant intensifiĂ©e par la diffĂ©rence raciale. On retrouve un peu l’ambiance de West Side Story avec en plus de la rivalitĂ© entre bandes la dimension de l’antagonisme racial. Un classement public rĂ©guliĂšrement affichĂ© (on se demande par qui) liste par ordre de valeur dĂ©croissante les combattants des deux clans.  Cette BD est hyper-violente et le sang y coule Ă  flots. L’auteur a choisi de reproduire autant que possible des dialogues tirĂ©s du chef d’oeuvre de Shakespeare, ce qui donne un aspect encore plus distanciĂ© par rapport Ă  la rĂ©alitĂ©, ce langage n’Ă©tant manifestement pas celui de bandes rivales dans les banlieues. La mise en page est trĂšs variĂ©e, les couleurs sont vives – parfois mĂȘme criardes – et le dessin fait parfois penser Ă  des tags muraux. En conclusion, l’ensemble est quand mĂȘme dĂ©cevant : trop de violence et une relation RomĂ©o & Juliette qui passe quasiment au second plan. (H.T. et A.J.)