Petits ouragans en famille.

DRESSLER Mylène

Dee, un dramaturge renomm√© autrefois et Jeanie, une ancienne championne de golf, passent leur retraite dans la vieille maison marine du Texas. Ils ont √©lev√© les deux enfants du premier mariage de Dee, Sarah et Harry. Adultes maintenant, ceux-ci sont convoqu√©s pour le week-end chez leurs parents‚Ķ qui ont une √©trange communication √† leur soumettre. Sous les apparences chaleureuses et d√©contract√©es des retrouvailles familiales, perce un malaise. Mal d√©finis, tant sur le plan affectif que professionnel, le fr√®re et la soeur flottent. Sarah a commenc√© une vid√©o sur son illustre p√®re ; Harry, homosexuel, aussi malchanceux en amour qu’en √©criture, temporise faute de mieux. Tandis que le ciel s’obscurcit et que la mer gronde, s’√©bauche un r√®glement de comptes g√©n√©rationnel : comme un nuage sombre vite dispers√©, retour bref et cinglant du refoul√© vis-√†-vis du p√®re qui a toujours embobin√© les autres √† son profit. Plus convaincant que Le T√©moin du mensonge (N.B. juil. 2004), ce roman d√©rangeant, √† l’atmosph√®re troublante, sugg√®re l’impossible h√©ritage de la notori√©t√© harmonieuse. Beaucoup de dialogues donnent du nerf au r√©cit.