Oradour-sur-Glane. Un village si tranquille

BRI√ąRE Vanina

Juin 1944. Oradour-sur-Glane, paisible village limousin, semble vivre loin de la guerre. C‚Äôest le temps des fenaisons, les enfants vont √† l‚Äô√©cole, on parle du prochain match de foot. Robert, un jeune m√©canicien, se rend au travail √† Limoges par le tram. Il y retrouve Albert, parti vendre ses l√©gumes √† la ville. Mais le samedi 10 juin, √† Oradour, c’est l‚Äôhorreur. Pr√®s de 200 soldats allemands encerclent le village. Ils r√©unissent les hommes sur le champ de foire, les mitraillent et les br√Ľlent, les femmes et les enfants regroup√©s dans l‚Äô√©glise p√©rissent¬† dans les flammes.¬†Le massacre d‚ÄôOradour-sur-Glane a marqu√© les m√©moires et c‚Äôest pour perp√©tuer son souvenir que Vanina Bri√®re, dans un souci p√©dagogique,¬† √©crit ce docu-fiction. Elle s‚Äôappuie sur les t√©moignages de Robert, rescap√© du drame et d‚ÄôAlbert, qui a perdu des membres de sa famille. C‚Äôest pr√©cis, factuel. Elle situe le contexte et d√©roule le drame avec √©motion et pudeur en suivant ses personnages. Elle poursuit par le proc√®s, la pr√©sentation de la tristement c√©l√®bre division SS Das Reich et montre que Robert t√©moigne encore inlassablement. Un dossier p√©dagogique cl√īt le livre. Un support utile pour aborder ce drame de la Seconde Guerre mondiale. (F.E. et R.F.)