N’oublie pas mon petit cadeau.

NEMES Charles

Pierre, quinquagénaire aisé, organisateur en événements pour entreprises, séducteur insatisfait, est bien seul malgré son fidèle ami homosexuel, Fabrice. Françoise, documentaliste dans l’audiovisuel, au chômage, est mal remise d’une expérience amoureuse malheureuse et s’est éloignée de sa famille. C’est une ex de Pierre, restée l’amie avec qui on peut avoir une conversation intéressante. Las d’être partout sollicité financièrement, Pierre propose à Françoise de la payer pour coucher avec lui. Après s’être insurgée contre l’idée de “faire la pute”, cousue de dettes elle accepte à contrecoeur et fixe les règles. N’oublie pas mon petit cadeau, coûteux aux yeux de Pierre. Mais le marché prend progressivement une tournure inattendue : tous deux découvrent qu’ils ne peuvent se passer l’un de l’autre.

 

 On retrouve les mêmes ingrédients que dans les premiers romans de l’auteur (Pourquoi les coiffeurs ?, NB mars 2004). Un sujet dans le vent parisien assez original mais un peu mince et salace, un ton caustique mais un dénouement presque moral, un style alerte mais volontairement vulgaire. Bref, un cocktail hétéroclite plutôt réussi mais superficiel.