Nocturne de Boukhara

PITOL Sergio

& &

 

Titulaire de nombreux prix, Sergio Pitol est n√© au Mexique en 1933 et a occup√© d’importants postes diplomatiques. Avec les quatre nouvelles de ce recueil, sur le m√™me ton baroque que Mater la divine garce (N.B. nov. 2004), il d√©montre comment on peut conjuguer art, fiction, g√©ographie et essai critique en une suite d’embo√ģtements savants. Ainsi, √† partir d’un regard entre un pianiste et un vieillard dans une salle de concert, il d√©rive vers des consid√©rations esth√©tiques. La fugue nocturne d’une √©coli√®re anglaise √† Venise est l’occasion d’une suite de variations inspir√©es de textes d’√©crivains… Chaque histoire renvoie √† une autre et lib√®re les sentiments refoul√©s d’ un narrateur pressentant ¬ę¬†l’unit√© biologique de l’homme avec tout ce qui l’environne¬†¬Ľ, l’asym√©trie du monde, le divorce entre sens et raison, etc. Dans un style classique et avec de nombreuses r√©f√©rences √† la musique et la litt√©rature, l’auteur embobine et d√©bobine l’√©cheveau de ses narrations en abyme.