Nicolas le philosophe

DUMAS Alexandre, MERLIN Christophe

Apr√®s avoir loyalement servi son ma√ģtre pendant sept ans, Nicolas sollicite de recevoir ses gages pour rentrer chez lui. On lui octroie un lingot d’or, qui finit par peser. Il l’√©change alors contre un cheval, mais la monture n’appr√©cie gu√®re le rythme effr√©n√© de son cavalier et le d√©sar√ßonne. Une vache lui semble plus utile pour se nourrir, mais il faut savoir traire! De troc en troc, une oie succ√®de √† un porc, puis une meule de r√©mouleur √† une perdrix. Las, notre infortun√© gar√ßon finit par tout perdre… sauf le bonheur. ¬†Inspir√© de Hans im Gl√ľck des fr√®res Grimm, ce conte-randonn√©e a √©t√© repris par Alexandre Dumas. Sa structure r√©p√©titive permet d’attiser l’attente. √Ä la suite de dons et √©changes successifs, le personnage principal ma√ģtrise son destin. D√©charg√© de ses fardeaux mat√©riels, il go√Ľte au plaisir du d√©nuement, forme de libert√©. L’illustration, bas√©e sur trois couleurs comme convenu dans la collection, utilise les talents de l’artiste tant pour les d√©cors paysagers que pour les postures animales. Comme une pochade, il donne une note de modernit√© avec des emprunts vestimentaires d’op√©rette. (M.-C.D.)