Mort d’un critique

WALSER Martin

&

 

Un critique littéraire ultra-médiatisé, André Roi-Desaulneurs, disparaît mystérieusement à Munich, une nuit où la ville se recouvre de neige. Il ne laisse derrière lui qu’un chandail ensanglanté. Jean Ris, le dernier auteur à l’avoir affronté (pour son plus grand malheur) sur un plateau de télévision cette nuit-là, est soupçonné de meurtre. Le narrateur, écrivain lui aussi, décide de l’aider à prouver son innocence. Il raconte son enquête, sa recherche des personnes et des éléments de la vie de Jean Ris susceptibles de plaider en sa faveur. De nombreux rebondissements jaillissent de cette narration complexe et détaillée, pleine de digressions et de réflexions plus ou moins philosophiques.

 

Né en 1927, Martin Walser, auteur reconnu par les écrivains allemands de sa génération, est très critique à l’égard la société allemande, spécialement du microcosme médiatico-littéraire. Le style coloré et dense de ses diatribes cinglantes n’en facilite malheureusement pas la compréhension.