Mort d’un critique

WALSER Martin

&

 

Un critique litt√©raire ultra-m√©diatis√©, Andr√© Roi-Desaulneurs, dispara√ģt myst√©rieusement √† Munich, une nuit o√Ļ la ville se recouvre de neige. Il ne laisse derri√®re lui qu‚Äôun chandail ensanglant√©. Jean Ris, le dernier auteur √† l‚Äôavoir affront√© (pour son plus grand malheur) sur un plateau de t√©l√©vision cette nuit-l√†, est soup√ßonn√© de meurtre. Le narrateur, √©crivain lui aussi, d√©cide de l‚Äôaider √† prouver son innocence. Il raconte son enqu√™te, sa recherche des personnes et des √©l√©ments de la vie de Jean Ris susceptibles de plaider en sa faveur. De nombreux rebondissements jaillissent de cette narration complexe et d√©taill√©e, pleine de digressions et de r√©flexions plus ou moins philosophiques.

 

N√© en 1927, Martin Walser, auteur reconnu par les √©crivains allemands de sa g√©n√©ration, est tr√®s critique √† l’√©gard la soci√©t√© allemande, sp√©cialement du microcosme m√©diatico-litt√©raire. Le style color√© et dense de ses diatribes cinglantes n‚Äôen facilite malheureusement pas la compr√©hension.