Mon chien parle le BOLOSSE

SOUTON Dominique

Une classe de cinqui√®me, dans laquelle les √©l√®ves se ¬ę¬†traitent¬†¬Ľ de relou, bolosse, n√©gro, rasta, bantou, rouquin… La bande de copains est √©videmment une bande de bouffons, dans laquelle il y a justement F√©lix qui r√™ve d‚Äôavoir un chien¬†: Kevin poss√®de des globfish, le ¬ę¬†philosophe¬†¬Ľ un phasme, Wendy une poule, Riri une mini grenouille et Hugo une tortue, surnomm√©e Mademoiselle. Les parents de F√©lix, lass√©s, lui ach√®te un chien robot, qui r√©p√®te tout ce qu‚Äôil entend ‚Ķ C‚Äôest-√†-dire des propos peu am√®nes.

Le professeur d‚Äô√©ducation civique organise une sortie scolaire √† la¬† ¬ę¬†ferme aux crocodiles¬†¬Ľ. Cette sortie √† p√©rip√©ties ‚Äď les jeunes ne sont pas toujours attentifs aux consignes de s√©curit√© – ¬†fera na√ģtre entre les coll√©giens un v√©ritable esprit de solidarit√©. Chacun pourra retrouver son pr√©nom, ses comp√©tences, son droit au respect quel que soit son look ou ses origines¬†: ¬ę¬†trop nul le racisme¬†¬Ľ. Un livre pour r√©fl√©chir aux d√©rives racistes, au r√īle du professeur dans un monde o√Ļ les parents semblent d√©pass√©s. Plus d√©monstratif et ennuyeux que convaincant. (J.G. et M.-C.D.)