Lux (Les racines du chaos ; 1)

CAVA Felipe Hernandez, SEGUI Bartolomé

Ostojic est, à Londres, un immigré yougoslave en passe de perpétrer un attentat à la bombe contre le maréchal Tito en visite officielle. Quelle motivation a bien pu transformer le modeste laborantin de l’institut médico-légal en terroriste fanatique ? Quelques éléments de réponse se dévoilent au cours de ce premier tome. Le point de départ est la mort accidentelle de sa mère, qui terminait ses jours dans une maison de retraite sans que son fils connaisse grand-chose à son passé. Il apprend avec surprise ses attaches royalistes avec la Serbie et ses contacts avec de dangereux activistes. Puis il est entraîné dans un tourbillon d’événements : contacts avec les services secrets anglais, tentative d’assassinat sur sa personne, meurtres, départ pour Majorque… etc. Ces aventures, mêlant espionnage et terrorisme, permet, à travers la quête de Ostojic, de découvrir la complexité de l’Histoire des Balkans depuis la chute de l’empire austro-hongrois jusqu’à cette année 1950 du voyage à Londres de Tito. Les péripéties sont évoquées dans une mise en page dense, aux découpages presque pesants, où le sombre domine la palette, et le ténébreux enveloppe le mystère qui s’épaissit.