L’une danse, l’autre pas

CASTERMAN Geneviève

Rose et Line sont deux oisillons sorties du m√™me oeuf. Elles sont ins√©parables, et partagent tout. N√©anmoins, en grandissant, leurs caract√®res s’affirment et se diff√©rencient. Rose adore la danse et r√™ve de voyage, alors que Line est calme et douce. Un jour, elles se s√©parent: Rose part explorer le monde, tandis que Line construit un refuge pour les oisillons tomb√©s du nid. Sauront-elles se retrouver?

 

Les dessins au trait fin, color√©s au crayon et aquarelle, alternent de grandes sc√®nes de la vie dans l’arbre et de multiples petites sayn√®tes successives, souvent sans d√©cor, chacune l√©gend√©e d’une courte phrase. Les grands dessins d√©licats, avec leurs teintes pastel, d√©gagent beaucoup de charme, mais l’histoire ne convainc pas vraiment. Sans vraie tension dramatique ni chute, elle pr√©sente un quotidien de jumelles, leur √©volution, leur compl√©mentarit√©, et le comportement de parents qui ne cherchent pas √† les individualiser, jusqu’√† la lecture d’un ¬ę¬†livre savant¬†¬Ľ. Ici, malheureusement, le texte s’accorde mal avec les images: la m√®re tricote deux pulls … identiques pour les diff√©rencier, alors qu’elles √©taient dessin√©es avec des robes de couleur diff√©rente d√®s l’origine! Peut-√™tre l’histoire touchera-t-il davantage un lectorat de jumeaux ?