L’histoire de Chicago May.

O'FAOLAIN Nuala

Nuala O’Faolain revisite le passé d’une jeune Irlandaise pauvre qui s’enfuit en 1890 pour l’Amérique où elle devint une criminelle célèbre sous le nom de Chicago May. À partir de l’autobiographie qu’elle a publiée en 1920 et aussi de nombreux documents d’époque (lettres, témoignages, photos), l’auteure reconstitue la trame d’une existence. Arnaqueuse, voleuse, prostituée, associée à des escrocs, Chicago May sévira aussi en Angleterre et en France où elle participa au casse de l’American Express. Elle passera de nombreuses années en prison avant de mourir misérablement en 1929 à Detroit.

 

L’auteure replace dans le contexte historique de l’époque un document extrêmement intéressant sur l’émigration irlandaise aux États-Unis. Elle dessine, ce faisant, le portrait d’une exclue – pauvre, catholique, irlandaise, femme – rejetée par toutes les communautés mais qui s’est toujours battue avec les moyens dont elle disposait sans perdre le goût de vivre, avec une aptitude, d’après elle, proprement irlandaise. Selon le procédé que Nuala O’Faolain utilisait déjà dans Chimère (NB décembre 2003), elle s’introduit dans son propre roman pour une introspection, parallèle à son voyage vers May, qui la ramène à ses tourments personnels. Un roman subtil !